Derrière le dermographe d’Annika

Aujourd’hui, c’est Annika qui répond à mes questions !

J’aime tellement son coup de crayon, à la fois spontané et maîtrisé… et son humour décalé !

Quel métier rêvais-tu de faire lorsque tu étais enfant ?

Aussi loin que mon cerveau de sardine se rappelle, j’ai d’abord voulu rejoindre un cirque et devenir trapéziste, tout en faisant des dessins animés pour Disney. Cette dernière idée m’a d’ailleurs suivie jusqu’au lycée… Mais j’ai du arrêter le trapèze suite à une tragique chute de 30 cm de haut sans filet.

As-tu une devise ?

Et pourquoi pas ? C’est ça aussi ! Putain.

Quel était ton premier tatouage ? Et le dernier ?

Sur moi ? Mon premier tattoo est un petit mandala même pas symétrique que j’avais dessiné moi-même vite fait sur un bout de papier et que Leanka de Lucky electric avait réussi à transformer. Il avait pour principal sens de pousser un gros coup de gueule dans ma propre vie qui avait besoin d’un petit coup de pied aux fesses.

Le dernier a justement un sens important, c’est un simple éclair mais il symbolise mon adoption à une super chouette famille, celle de ma nouvelle collègue et fausse patronne Morgane Mangetesmortsky et surtout de notre super crew du Petit atelier de dermographie (cœurs paillettes et licornes les enfants) et je suis super fière d’en faire partie !

Que représentent tes tattoos ? Quelle est leur histoire ?

En général j’ai différentes manières d’aborder mes tattoos, certains ont un sens particulier et sont des symboles mais pas toujours de la même façon, j’ai une jambe que je consacre aux gens qui comptent pour moi, de manière proche ou éloignée, pour moi un tattoo prend beaucoup d’importance selon qui me l’a tatoué, c’est pour ça que je demande aussi à des amis proches et non tatoueurs de m’en faire (même à mon père qui m’a promis de le faire mais n’a toujours pas osé !).

Ensuite pour d’autres je reste une petite enfant fangirl au fond de moi et je collectionne un peu le travail de gens que j’admire et c’est toujours cool de pouvoir passer sous les aiguilles de ces artistes et de pouvoir partager un peu de leur talent ! Ces démarches se retrouvent au final chez beaucoup de gens alors soyons honnêtes sur moi il y a aussi un peu genre pas mal de bêtises et de blagues pour rire parce que rire c’est rigolo et ça me rappelle de pas être trop sérieuse dans ma tête ! Ah oui et pour être seksey !

Quels artistes t’ont tatouée et pourquoi ?

Oui donc si j’avais lu les questions avant je me serais étalée sur la bonne. (Oui bonjour c’est ma première interview dans le monde). Comme je le disais je me suis fais tatouée autant par des amis tatoueurs ou non que des artistes que j’ai pu découvrir et rencontrer en prenant rdv.

Parmi eux il y en a qui ont pas mal compté comme Kofi qui m’a fait quelques unes de mes premières pièces et à qui j’avais osé montrer quelques gribouilles pauvre petite timide que je suis… C’est grâce à lui, à son aide et soutien que ma folle idée de tenter ma chance dans le tattoo est devenue une obsession. J’ai aussi eu la chance de pouvoir me faire piquer par des gens formidables comme Strange Dust, Jean-Luc Navette, Bouits, Topsi Turby et j’en passe… Mais c’est toujours autant un plaisir de se faire tatouer un Tim Currywurst par sa collègue Morgane ou un super clito par ma manageuse Marion !

Qu’est-ce qui t’inspire le plus dans la vie ?

Je dirais le fromage. Et la bière. Mais je dois en manger moins et en boire moins. Alors je dirais les pizzas et le vin.

Niveau évolution du tatouage, t’es plutôt ancienne école ou nouvelle école ?

Alors alors grande question… évidemment avec mon style graphique sketchy et mon passif d’illustratrice je fais plutôt partie de la nouvelle génération…

Je suis pour un tatouage artistique et créatif. Mais je pense également qu’il faut garder une partie « old school » dans l’approche du métier, et apporter notre plus grand respect à ceux qui nous ont permis d’en être là. Je vois aujourd’hui beaucoup d’autres jeunes se lancer dans le tattoo sans s’être forcément intéressé à son histoire et ses aînés et c’est dommage…

Ça reste un art ancestral et je trouve bien que le « milieu » garde un peu ses propres règles tout en s’ouvrant sur de nouvelles mentalités. Que ça ne parte pas dans tous les sens et que ça ne devienne pas la porte ouverte à tout et n’importe quoi… Ça a du sens ce que je raconte ? Je ne sais pas mais dans ma tête ça en a !

Une actu à partager ?

J’ai faim.

Et sinon je continue à faire de plus en plus de guests et j’aimerais continuer ! Je suis ouverte aux propositions de spots.

Pareil pour les conventions, j’aimerais m’y mettre plus… J’ai participé à la convention de Nantes et également à l’évènement « Compagnons d’encres », un festival solidaire et caritatif autour de la culture du tatouage les 7 & 8 septembre organisé avec Emmaüs et ayant pour marraine Léa Nahon.

Je suis un boulet pour ma communication mais suivez mon Instagram et vous devriez voir des infos sur mes venues quelque part.

Je commence également à réaliser des fresques, j’en ai fait une dans un super petit bar/resto « La Réserve » à Strasbourg et dans un bar à jeux, « La Baraka jeux ».

Ah oui sinon en actu je suis célibataire, drôle et non vaccinée.

Où la trouver ?

Le petit atelier de dermographie, Strasbourg

ankvonannika@gmail.com

Instagram / Facebook

 

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s