Derrière le dermographe de Dodie

Aujourd’hui, c’est la jolie Dodie qui répond à mes questions habituelles !

Dodie, je la suis depuis longtemps, depuis l’époque où elle venait tatouer chez Tribal Act à République il y a environ 10 ans. Puis elle a ouvert son propre shop, l’Heure Bleue à Lyon. Elle est passée d’un style coloré au blackwork en explorant différents styles et différentes techniques. C’est d’ailleurs ses tatouages de dentelle noire très réalistes qui l’ont fait connaître majoritairement.

Le Mondial du tatouage 2018 a été l’occasion de la rencontrer enfin et ce fut un réel plaisir !

Quel métier rêvais-tu de faire lorsque tu étais enfant ?

Dessinatrice. C’est ce que je disais quand j’étais petite. Je ne savais pas vraiment ce que cela voulait dire, ça voulait dire tout et rien mais je voulais être dessinatrice quand j’avais 5 ans. Après je voulais être psychiatre quand j’avais 15 ans mais je n’aimais vraiment pas les études donc je suis revenue à mon idée de départ.

Quel est ton premier souvenir de tatouage ?

Quand j’avais 11 ans, je me faisais un tatouage sur la fesse au stylo pour faire croire que j’avais un vrai tatouage. Pour faire croire aux gens sur la plage.

Qu’est ce qui t’inspire le plus dans la vie ? Quelles sont tes influences musicales, cinématographiques, littéraires, picturales ou autres, en un mot, artistiques ?

Pas grand-chose en fait. Je n’ai pas d’artiste qui m’inspire spécialement. Au niveau du floral, cela va être sur des estampes japonaises, des imprimés textile.

Dans le placement, je m’inspire beaucoup de la couture parce que je fais de la couture aussi à côté donc ça se rejoint. J’utilise inconsciemment les mêmes techniques pour placer un tatouage ou pour découper un col ou des manches.

Peux-tu me parler de tes propres tatouages ? Que représentent-ils ? Quelle est leur histoire ? Quels artistes t’ont tatouée et pourquoi ?

J’ai des tatouages moches faits par des gens que j’adore avec des symboliques fortes et une esthétique dégueulasse. Je ne peux pas mieux résumer.

Je n’ai pas de joli tatouage. J’ai commencé à me faire tatouer très tôt. Je n’ai pas vraiment de place pour faire de belles choses. J’ai quelques beaux tattoos mais je ne suis pas du tout tatouée à l’image de ce que moi je tatoue. J’aimerais bien avoir ce que je tatoue aux autres mais je ne peux pas me le faire à moi et je suis tellement hyper active que je n’ai pas la patience d’attaquer des grosses pièces sur moi. Je ne m’en occupe jamais de booker des rendez-vous.

As-tu d’autres projets en tête ?

Oui, me réapproprier mon corps et ressembler à une fille jolie avec des beaux trucs, ce serait ça mon projet. Mais j’ai encore le temps.

Le tatouage se démocratise, les regards changent, comment va évoluer le tatouage selon toi ?

Ça a évolué sur plein de choses, notamment sur le fait qu’il y a beaucoup plus de femmes aujourd’hui qui tatouent.

Le niveau est excellent, faut vraiment être mauvais aujourd’hui pour être un mauvais tatoueur. C’est impossible aujourd’hui d’être mauvais avec toute la communication qu’il y a, on en parle beaucoup. Tu vas sur Youtube, tu peux trouver une vidéo de n’importe quel mec qui va t’expliquer des techniques. Tu trouves du matériel très facilement, ce qui n’était pas le cas il y a 15 ou 20 ans. Il faut s’accrocher.

Avant on reconnaissait un bon tatoueur parce qu’il était capable de tout faire et aujourd’hui un bon tatoueur c’est un tatoueur qui a un style. Le côté artistique est beaucoup plus mis en valeur. Je trouve qu’on respecte moins aujourd’hui un tatoueur bon technicien et je trouve cela dommage parce qu’il en faut. Il y a aussi des gens qui veulent se faire tatouer des trucs à l’identique qu’ils ont trouvé dans un livre et il y a énormément de tatoueurs qui refusent. On perd un peu le côté boutique de tattoo, tu rentres et tu dis « Je veux ça » et le bon tatoueur est censé lui faire un bon tatouage sans poser de question. J’aime ces valeurs-là dans le tattoo et elles se perdent. Mais moi-même je ne suis pas dans ces valeurs-là et mon style a beaucoup changé au cours de ces vingt dernières années.

Où la trouver ?

L’Heure Bleue Tattoo, Lyon

heure_bleue@icloud.com

Instagram

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s