Maman tatouée #18 : Dorothée

Aujourd’hui, je vous présente Dorothée !

Prénom : Dorothée
Age : 36 ans
Ville : Anthony
Nombre de tatouages : 12
Nombre d’enfants et âges : une petite fille de 3 ans

Décris-toi en quelques mots

Minimaliste, pragmatique, aventurière et curieuse.
Je suis artiste illustratrice, tatoueuse autodidacte et aussi makeup artist assistante manager chez Mac Cosmetics. J’ai passé 9 ans à Melbourne en Australie, où j’ai étudié et aussi rencontré mon époux Hayden de Wellington (Nouvelle-Zélande).

As-tu un tatouage en rapport avec tes enfants ? Lequel et pourquoi ?

Son prénom effacé sur un doigt. Pour moi, il s’agissait de garder une trace sur mon corps de mon amour pour elle.

Ta vision des parents tatoués a-t-elle changé depuis que tu l’es devenue ?

Pas forcément. Je n’ai jamais eu d’avis fondé sur le fait de l’être ou pas pour être honnête. J’aime l’ouverture d’esprit et la curiosité que cela peut susciter des fois.

Qu’en pensent justement tes parents ?

Ma mère est un peu perplexe. Je pense qu’elle est contente pour moi et en même temps partagée sur la chose. C’est un nouveau monde pour elle. Elle a fait son premier tattoo par moi à 62 ans !

Penses-tu qu’être un parent tatoué contribue à transmettre une ouverture d’esprit ?

D’une certaine façon oui, comme je le disais plus haut, pour moi cela fait partie d’une éducation, une ouverture en tout cas sur le milieu du tattoo et celui de l’art en général, du moins je l’espère vivement.

As-tu eu des remarques ou des réactions à l’école ou ailleurs ?

Non mais plutôt des regards et de l’intérêt. Les gens sont curieux par défaut et si tu entre-ouvres une petite porte, ils te posent plein de questions. Et au final c’est moi qui suis surprise de voir la plupart des gens cacher des petits tattoos ici et là.

Quels conseils donnerais-tu à tes enfants s’ils veulent un jour se faire tatouer ?

Je leur dirais de bien réfléchir et que rien n’est défini dans la vie a part ça, se faire tatouer (en général) et qu’à chaque fois, c’est une nouvelle aventure. Un tattoo veut peut être représenter un jour quelque chose et le lendemain rien, il faut être prêt a cette étape selon moi. Je suis passée par des phases où j’adorais mes tattoos, à des moments où je pensais en retirer certains, mais c’est tout à fait normal comme processus. Si ça arrive, je pense qu’il faut juste l’accepter et surtout ne pas aller dans n’importe quel salon, surtout pour l’hygiène !

Le mot de la fin, un message ou une anecdote à partager ?

Être tatoué ne change rien à l’amour et la façon d’éduquer ses enfants. Au contraire, il est important de s’accepter soi-même pour accepter les autres.
Petite citation d’ Oscar Wilde : « S’aimer soi-même, c’est se lancer dans une belle histoire d’amour qui durera toute la vie. »

PS : Si vous souhaitez à votre tour témoigner ou si vous avez une personne intéressée dans votre entourage, surtout n’hésitez pas, écrivez-moi ici.

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s