Derrière le dermographe de Kévin Plane

Aujourd’hui, C’est Kévin Plane de BSA Tattoo qui nous dévoile qui se cache derrière son dermographe.

Quel métier rêvais-tu de faire lorsque tu étais enfant ?

Lorsque j’étais petit, je rêvais d’être archéologue, j’étais en pleine période Jurassic Park. Je voulais déterrer des Tyrannosaures et construire une machine pour les ramener à la vie !

Quel est ton premier souvenir de tatouage ?

Mon premier souvenir de tattoo est sans doute les tatouages bien vénères de Johnny Hallyday. J’ai tout de suite kiffé ! Non, j’en sais rien du tout vraiment, ça remonte à un ptit moment déjà, j’ai commencé à me diriger vers le tattoo à la fin du lycée.

Qu’est ce qui t’inspire le plus dans la vie ?

Ce qui m’inspire le plus dans la vie, c’est le fait d’essayer de faire toujours mieux au niveau du taf, et de retrouver ma bande de potes le weekend où on parle de tout sauf de tattoo.

Quelles sont tes influences musicales, cinématographiques, littéraires, picturales ou autres, en un mot, artistiques ?

Mes influences musicales sont un peu bourrines. J’écoute énormément de techno et de trance bien grasse, également beaucoup de rap. J’adore venir tôt le matin au salon pour m’enfermer dans ma bulle avec mes sons que personne n’aime !
Pour ce qui est du cinéma, j’apprécie beaucoup les sagas fantastiques telles que les Harry Potter, Star Wars, Seigneurs des Anneaux, et en réalisateur, Tim Burton, Tarantino, Rob Zombie, Manuel Ferrara…

Peux-tu me parler de tes propres tatouages ? Que représentent-ils ? Quelle est leur histoire ?

Pour ce qui est de mes tatouages, ils ne représentent pas grand chose à vrai dire. Ce sont uniquement des coups de cœur visuels, qu’on appelle « Flash ». J’ai de tout et n’importe quoi, pas mal de trucs graphiques, un homard, une lanterne, un casque d’astronaute, le tout sur le même bras ! Donc rien à voir avec ma mère, mamie ou le chien du voisin.

Quels artistes t’ont tatoué et pourquoi ?

Léa Nahon m’a tatoué, j’ai pas mal de pièces de Sad Amish, de Thibaut Rocka. J’ai du Conio Polifamous, du Raphaël Masin et du Alexia Dreuil.

Le tatouage se démocratise, les regards changent, comment va évoluer le tatouage selon toi ?

C’est vrai, le tattoo se démocratise. On commence à en voir un peu partout, de plus en plus de gens sont tatoués. Je pense que dans quelques années, il y aura plus de tatoueurs que de coiffeurs et boulangers réunis.
Faut juste espérer que les gens s’intéressent vraiment au tattoo afin de faire la différence entre un tatoueur et un scratcheur, ce qui n’est hélas pas encore le cas.

Un petit dessin pour le blog, ses lecteurs et ses lectrices ?

flash4

Où le trouver ?

BSA Tattoo
68 rue des cordeliers
13100 Aix en Provence

bsatattoo@gmail.com
Facebook / Instagram

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réflexions sur “Derrière le dermographe de Kévin Plane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s