Maman tatouée #44 : Céline

Aujourd’hui, je vous présente la maman tatouée Céline ! Si vous ne la suivez pas sur Instagram, il est encore temps.

Prénom : Céline
Age : 40 ans
Ville : Paris
Nombre de tatouages : 14
Nombre d’enfants et âges : un garçon de 8 ans et une fille de 10 ans

Décris-toi en quelques mots.

Kiffeuse de vie, maman poule, goût +++ pour les câlins, les soirées copains, les vacances et les frites mayo.

As-tu un tatouage en rapport avec tes enfants ? Lequel et pourquoi ?

2. Leur prénom tatoué de leur main avec leur écriture d’enfant et un dessin que j’ai fait, tatoué au hand poke par Tata Agnès, qui les représente en train de s’embrasser.
Pourquoi ? J’avais envie !

Ta vision des parents tatoués a-t-elle changé depuis que tu l’es devenue ?

Absolument pas. J’évite de porter des jugements. J’ai toujours été une grande adepte du  » chacun fait ce qu’il veut « .

Qu’en pensent justement tes parents ?

Mon papa n’est plus là, quant à ma maman joker !

Penses-tu qu’être un parent tatoué contribue à transmettre une ouverture d’esprit ?

Pour moi ça n’a rien à voir avec le fait d’être tatoué ou non. Je connais des tatoués et des tatoueurs avec un esprit très étriqué !
Mais il est vrai qu’on peut se servir de nos tattoos pour expliquer à nos enfants le respect de la différence et la tolérance.

As-tu eu des remarques ou des réactions à l’école ou ailleurs ?

Oui, souvent bienveillantes. Bon il faut préciser peut-être que mon mec est tatoueur et les personnes de mon environnement proche (commerçants, école…) sont tout à fait au courant.

Après il y a toujours des remarques déplacées de certains mecs trop testostéronés, que tu croises dans la rue…

Quels conseils donnerais-tu à tes enfants s’ils veulent un jour se faire tatouer ?

Pour l’instant, ils veulent. J’ai demandé à ma fille de bien réfléchir, car la tête de cheval dans le dos j’ai un léger doute.

Plus sérieusement, le tatouage n’est pas anodin. Je ne voudrais pas qu’ils le fassent pour faire comme moi, ou pour suivre une mode. Je ne voudrais pas qu’ils se fassent tatouer trop jeune, et je leur conseillerais une petite pièce sur une partie du corps pas trop visible. Histoire de s’habituer. On peut se lasser, ne pas s’y faire, se laisser influencer par une mode, un tatoueur, un copain…. et regretter 10 ans plus tard.

Et surtout bien choisir le tatoueur.

Et je leur dirais aussi de faire ce que je dis, pas ce que je fais. La plupart de mes tatouages, je les ai faits sur l’instant, sans trop réfléchir…

Le mot de la fin, un message ou une anecdote à partager ?

Quand on commence, on ne sait plus s’arrêter !

 

PS : Si vous souhaitez à votre tour témoigner ou si vous avez une personne intéressée dans votre entourage, surtout n’hésitez pas, écrivez-moi ici.

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s