Maman tatouée #16 : Annie

Aujourd’hui, je vous présente Annie ! C’est une belle rencontre virtuelle du blog car je suis son Instagram depuis bien longtemps déjà et j’aime beaucoup la sensibilité et la poésie de ses photos.

Prénom : Annie
Age : 41 ans
Ville : Gatineau (Québec)
Nombre de tatouages : la moitié de mon corps
Nombre d’enfants et âges : une fille de 19 ans et une fille de 7 ans

Décris-toi en quelques mots

Je suis une fille timide, j’aime ne pas me faire remarquer. J’aime faire passer mes émotions par la photographie. J’adore les romans historiques, les voyages en famille, les soirées entre amies, les fous rires.

As-tu un tatouage en rapport avec tes enfants ? Lequel et pourquoi ?

Oui, celui sur mon thorax, mon cœur sacré à la manière de Yann Black. J’ai les mots « rêve », « amour » et « vie ». Ces trois mots sont reliés par des lignes qui passent au travers de mon cœur sacré et près du mot ‘’vie’’, j’ai un ciseau qui coupe la ligne.  Le cordon ombilical est représenté par les lignes Cela signifie que je dois ‘’couper le cordon’’ afin que mes filles puissent vivre leur vie, leur identité et tout le reste. Ce tatouage date de presque 10 ans et ma grande fille m’avait un jour dit « J’aimerais être collée à toi, comme quand j’étais petite avec le cordon’’. D’où m’est venue l’idée de faire ce tatouage.

Ta vision des parents tatoués a-t-elle changé depuis que tu l’es devenue ?

Il y a des bons et des mauvais parents, tatoués ou non. Je n’ai jamais porté de jugement sur eux. Tant que le parent fait passer les besoins de ses enfants en premier lieu.

Qu’en pensent justement tes parents ?

Mes parents sont âgés de 67 et 72 ans, donc j’ai eu ma part des « Mais que vont penser les gens? De quoi tu auras l’air lorsque tu auras mon âge ? » J’ai même eu des « J’aime pas ça », en revenant le lendemain en me disant « Montre-moi », « Oh c’est beau ! ».
C’est certain que si tu leur donnais le choix entre la vielle Annie sans tatouage ou Annie avec tatouage, je connais leur choix !

Penses-tu qu’être un parent tatoué contribue à transmettre une ouverture d’esprit ?

Oui, je l’espère ! Je veux que mes filles puissent comprendre que ton corps est à toi, et tu le décores comme tu le veux et peu importe, il y aura toujours des gens avec de petits esprits.

As-tu eu des remarques ou des réactions à l’école ou ailleurs ?

J’ai des regards, des fois on ne peut comprendre si c’est des regards « admiratifs » ou de « dégoût » mais je m’en fous et je leur fais un sourire. Ma fille de 7 ans, c’est une fille qui fonctionne très bien à l’école, elle est en 2ème année et a des notes incroyables, elle est calme et aimée de tous. Quand on rencontre les professeurs, je suis certaine qu’ils se disent « Oh mais c’est les parents ! ».

Quels conseils donnerais-tu à tes enfants s’ils veulent un jour se faire tatouer ?

Ma plus vieille qui a maintenant 19 ans en est à son 3ème tatouage. En ce moment, il y a de plus en plus de gens tatoués mais je voulais tout de même qu’ils soient à des endroits discrets. Elle n’a que 19 ans et qui sait quel métier elle voudra faire plus tard. Son premier fut un petit cœur près de la clavicule, ensuite des paroles inscrites à l’intérieur de son bras et le dernier fut une grosse pièce sur sa cuisse. J’essaie de bien la guider vers de bons tatoueurs, et que son idée de tatouage ne soit pas un coup de tête.

Le mot de la fin, un message ou une anecdote à partager ?

Un jour en sortant de mon travail, j’attendais le bus. Une vieille dame (près des 80 ans) est venu se mettre devant moi, me regardait de la tête aux pieds (c’était une journée chaude d’été) et m’a tout bonnement dit « Tu es laide » en me pointant ses doigts crochus au visage.  Et faut comprendre que l’arrêt de bus était rempli de monde, et moi qui déteste me faire remarquer (oui je sais, même tatouée, je veux passer inaperçue). Donc elle me dit « J’espère que tes enfants sont pas comme toi, c’est une honte. » Et moi d’essayer de quitter les lieux mais elle continuait à m’attaquer avec ces mots. Je voyais les gens me regarder, je voulais fondre. Lorsqu’elle eut terminé, tout ce que j’ai pu dire à cette vieille harpie « Je vous trouve belle, moi ! » et je suis partie.

PS : Si vous souhaitez à votre tour témoigner ou si vous avez une personne intéressée dans votre entourage, surtout n’hésitez pas, écrivez-moi ici.

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Advertisements

2 réflexions sur “Maman tatouée #16 : Annie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s