Papa tatoué #14 : Amaël

Aujourd’hui, je vous présente le papa tatoué Amaël !

Prénom : Amaël aka Pikolin 49
Age : 45 ans
Ville : Paris
Nombre de tatouages : 2 (pour l’instant)
Nombre d’enfants et âges : 1 enfant de 8 ans

Décris-toi en quelques mots

Fan de street art et de toutes les musiques. Je vais par la ville croquer les monuments, les expos, les concerts et les gens. J’ai un compte insta en rapport avec mes hobbies.
Je ne crois pas en Dieu mais en Mère Nature.

As-tu un tatouage en rapport avec tes enfants ? Lequel et pourquoi ?

Non pas pour l’instant mais dès que mon fils aura des enfants, je ferai un tattoo de Gingko (symbole de la relation grand-père/petits-enfants)… I wait … De préférence chez Le Hégarat.

Ta vision des parents tatoués a-t-elle changé depuis que tu l’es devenu ?

A la base, je cherchais un truc rock’n’roll à faire. Le tattoo est un des derniers trucs rock’n’roll. Pas mal de mes groupes préférés arborent des tatouages. Je ne pensais que c’était aussi facile de passer le pas. Mon père serait encore vivant, il en ferait une jaunisse. Ma compagne m’a beaucoup soutenu dans le choix de me faire tatouer.

Qu’en pensent justement tes parents ?

Rien de bon j’imagine en ce qui concerne mon père. Ma mère va me répudier.

Penses-tu qu’être un parent tatoué contribue à transmettre une ouverture d’esprit ?

Oui c’est certain. Encore plus si les tattoos ont un sens particulier.

Pour ma part, le premier représente un ammonite/escalier : je collectionne les fossiles et ils représentent pour moi la seule éternité. Une lente transformation d’un être vivant vers l’état de pierre. Le second reprend l’invitation inscrite sur la peau de chagrin d’Honoré de Balzac. Triangle inversé, faisant allusion à Dieu. Quel Dieu. Plutôt le diable compte tenu de l’histoire. Les deux ont été réalisés par Sixo Santos.

Je n’ai rien contre les flashs et les dernières minutes. J’aimerais un flash. N’importe lequel chez Eugénie Kasher.

As-tu eu des remarques ou des réactions à l’école ou ailleurs ?

Vu leur position, sur chacun de mes mollets, je ne les montre que l’été lorsque je suis en short. Malheureusement ils provoquent seulement la surprise ou la désapprobation.

Quels conseils donnerais-tu à tes enfants s’ils veulent un jour se faire tatouer ?

Bien réfléchir, cela ne se fait pas sur un coup de tête.

Le mot de la fin, un message ou une anecdote à partager ?

Allez une petite citation de mon cru : « Le tattoo s’incruste dans ta vie, il dessine sur ta peau des rivages, des ombrages, des abstractions, dont toi seul connait le nom. »

Voici mes deux comptes Instagram pour information : @pikolin_49 et @busy_abstraction. Les critiques sont les bienvenues !

PS : Si vous souhaitez à votre tour témoigner ou si vous avez une personne intéressée dans votre entourage, surtout n’hésitez pas, écrivez-moi ici.

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s