Rectify, une fiction tristement réelle

(2013, SundanceTV) — 3 saisons, 22 épisodes (drame)

Me revoilà pour ma chronique mensuelle. Aujourd’hui, je vous parle de Daniel Holden.

Synopsis

rectify-dvdDaniel Holden (Aden Young) a 18 ans quand il est accusé du viol et du meurtre de sa petite amie et condamné à la peine capitale. Après 19 ans passés dans le couloir de la mort, il est libéré, exonéré par une nouvelle analyse ADN. Il retourne dans sa famille et dans sa ville natale où le meurtre a eu lieu et où beaucoup le croient coupable. Daniel a passé toute sa vie d’adulte dans l’attente de la mort. Maintenant, il doit ré-apprendre à vivre et se familiariser avec sa famille, qui elle doit s’ajuster à cette situation nouvelle.

Mon avis

Cette série est d’une grande beauté, que ce soit la finesse et la justesse du jeu des acteurs, les prises de vues ou l’intensité des émotions. Cette beauté est mise en valeur par la lenteur de l’action et la juxtaposition avec ce que la nature humaine a de plus laid. On prend le temps de découvrir les personnages, leur histoire et de les aborder dans toute leur complexité.

Tawney: « What was real to you, Daniel? »
Daniel: « The time in between seconds. And my books. And my friend. »

rectify (1)Derrière tout ça, il s’agit bien sûr d’aborder la question de la peine de mort, de la réinsertion des prisonniers, du système judiciaire et de ses erreurs. Mais aussi de la place de chacun dans la famille et dans la communauté, avec tout le poids que l’une et l’autre peuvent avoir sur la place que l’on « doit » ou « devrait » prendre. Amantha (Abigail Spencer), la petite soeur de Daniel, est celle qui refuse ce diktat et qui le combat : pour son frère, pour sa famille et pour elle-même. C’est donc de bonheur dont on parle.

Daniel: (to reporter) « There’s a lot to process right now. I’ll probably be happier later… Perhaps I’ll be angrier later, as I will be happier. »

p12323264_b_v8_aaCette série fait parfaitement écho à Making a murderer, un documentaire filmé sur 10 ans (le 1er docu-série de Netflix, 10 épisodes) qui raconte, à travers le témoignage des principaux protagonistes, l’histoire d’un homme accusé à tord d’un crime qu’il n’a pas commis, innocenté après plusieurs années en prison et qui se retrouve de nouveau accusé et condamné à tord par une communauté qui refuse d’admettre son erreur.

Daniel: « I think it’s time. »
Janet: « Time? »
Daniel: « Time we got into yarn. »
Janet: « Oh my, yes. I just hope we’re not too late. »
Daniel: « Late? »
Janet: « The yarn bubble. »
Daniel: « Well, we can always fall back on flipflops. »

rec1x4

Bande-annonce de la saison 1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Rectify, une fiction tristement réelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s