SOS Conseils : grossesse et allaitement

Vous vous posez peut-être des questions au sujet des tatouages et de la grossesse, ce qu’il est possible de faire et ce qui ne l’est pas. En tout cas, après une longue période d’abstinence de tatouage pour cause de grossesse récente, je peux vous en parler et partager avec vous les quelques informations dont je dispose.

La grossesse

Cela peut paraître évident pour certains, mais pas pour tout le monde, j’en suis sûre, vu les questions qu’on me posait parfois. Non, il ne faut pas se faire tatouer quand on est enceinte. Voilà, c’est une certitude et bien plus qu’une recommandation !

Si vous êtes passées sous les aiguilles au cours des premiers temps car vous ignoriez votre grossesse, nul besoin de vous flageller. Ce qui est fait, est fait, et j’espère que tout s’est bien passé.

En revanche, si vous aviez prévu un nouveau tatouage et que vous tombez enceinte, vous n’avez plus qu’à reporter votre projet. Oui je sais, c’est dur d’attendre, j’ai moi-même dû déplacer un rendez-vous que j’attendais depuis des mois avec impatience. Bien évidemment, Sixo ne m’en a pas voulu, il m’a bien confirmé que ce n’était pas recommandé, il a gardé les arrhes et nous avons convenu d’un autre rendez-vous quelques temps après mon accouchement.

Alors pourquoi est-ce déconseillé ? Pour plusieurs raisons :

  • L’état de santé  : plus vulnérable à cause de la baisse d’immunité, la mère risque une infection qu’il est difficile de soigner car la femme enceinte ne prend généralement pas d’antibiotiques. De plus, les nanoparticules présentes dans les encres peuvent passer dans le sang et ainsi atteindre le bébé.
  • La douleur : car le fœtus ressent la douleur que subit sa mère.
  • Le stress : comme pour la douleur, le fœtus éprouve l’angoisse que peut représenter une séance de tatouage.
  • L’emplacement : la peau se détend et se déforme tout au long de la grossesse, le tatouage risque donc de changer d’apparence une fois l’accouchement passé. Évitez par exemple un portrait réaliste, cela risquerait de défigurer votre hommage.
La péridurale

Il y a aussi le grand débat de la péridurale… Et sachez qu’être tatouée dans le dos n’empêche en aucun cas les anesthésistes de procéder à la pause de la péridurale, et je peux en témoigner, pour mes deux accouchements ! Soit la peau n’est pas encrée à l’endroit précis où le médecin doit piquer, même si cet endroit fait partie du tatouage en question, soit il est possible de faire une incision afin d’écarter le derme pour piquer. L’époque de culpabilisation des femmes ayant recours au tatouage du bas du dos, typique des années 90/00, est enfin révolue, du moins je l’espère !

L’allaitement

Et après la grossesse, c’est possible ?

Oui bien entendu !

Sauf… si vous allaitez votre enfant. Ce n’est qu’un principe de précaution car rien n’est encore prouvé mais les encres pourraient transmettre des nanoparticules dans le lait maternel. De plus, en cas d’infection ou de transmission de maladies telles que l’hépatite ou le VIH, cela pourrait également être transmis à l’enfant par le lait maternel. Il est donc plus prudent d’attendre la fin de votre allaitement pour retourner chez le tatoueur.

N’hésitez pas si vous avez des questions, et en attendant, patience (et bonne rentrée) !

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s