Maman tatouée #27 : Marianne

Aujourd’hui, je vous présente la maman tatouée Marianne !

Prénom : Marianne aka Mary Boobins
Age : 33 ans
Ville : La Rochelle
Nombre de tatouages : 23
Nombre d’enfants et âges : 3 garçons (9 ans, 6 ans et 1 an)

Décris-toi en quelques mots

Je suis une Big Mama tatouée et mariée à un tatoueur. Je suis aussi Community Manager en reconversion professionnelle, ancienne « Assimilée Fonctionnaire » et fière de ce choix de nouvelle vie. L’inhumanité qui rode dans ces structures me donnait envie de vomir. Me revoilà dans l’évènementiel et dans le Reggae plus précisément après 10 ans de législation, de badgeage et de points de compétence. J’avais l’impression de ne plus être à ma place.

As-tu un tatouage en rapport avec tes enfants ? Lequel et pourquoi ?

J’en ai plusieurs oui. J’ai de l’elfique avec leurs prénoms (je sais, je suis honnête, j’aurais pu ne rien dire…), j’ai un magnifique coeur que j’adore sur ma cuisse par Nicoz Balboa, j’ai un BOYZ par Mariette, 3 petites cerises par Niko Bushman et 9 points sur les doigts pour notre bébé (qui est du 9 juin) que j’ai fait avec mon amoureux.

Ta vision des parents tatoués a-t-elle changé depuis que tu l’es devenue ?

Complétement. Le tattoo ne faisait définitivement pas partie de ma culture familiale. Mais pas du tout, cependant, on est une famille super ouverte et j’ai jamais vraiment eu de réticence à fréquenter des parents tatoués. SAUF QUE. Maintenant je fréquente des parents beaucoup beaucoup tatoués, ce qui est encore peu banal et qui peut faire peur de nos jours. Mes enfants n’ont aucune crainte à dire bonjour à des personnes tatouées, même sur tout le visage parfois.

Qu’en pensent justement tes parents ?

Pour le premier, j’avais 18 ans, ma mère m’a mise en garde, des trucs assez faux d’ailleurs en y repensant, mais je l’ai fait quand même et finalement elle a trouvé ça joli. Maintenant quand on se voit, elle scrute, de haut en bas, à droite à gauche, pour vérifier s’il y en a des nouveaux ou pas.

Mon père, a plutôt des questions techniques à poser à Niko, il adore les machines et tous ces trucs électriques.

Penses-tu qu’être un parent tatoué contribue à transmettre une ouverture d’esprit ?

Je pense qu’être un parent ouvert d’esprit permet de transmettre une ouverture d’esprit. Tu peux être tatoué et super fermé sur plein de sujets malheureusement.

J’ai de la chance d’avoir été élevée dans une famille où j’ai jamais compris qu’il y avait des différences entre les gens. C’est à partir du collège que je me suis rendue compte qu’on catégorisait les humains.

C’est aussi à ce moment là que mon frère a décidé de venir faire jouer des Punks puis des Jamaïcains au milieu des vignes dans un village de 2500 habitants. 20 ans après, le Reggae Sun Ska est devenu le plus gros festival de Reggae de France et l’ouverture d’esprit elle se transmet maintenant à nos enfants qui trainent dans ce festival, qui est le leur, au milieu de toutes sortes de personnes. Tatouées ou pas d’ailleurs. L’ouverture elle est là.

As-tu eu des remarques ou des réactions à l’école ou ailleurs ?

Jamais directement, mais il y a des bonjour qui ont disparu après le premier rayon de soleil où tu viens chercher tes gamins sans manches. Curieusement, au boulot, mes allocataires étaient toujours super admiratifs.

Quels conseils donnerais-tu à tes enfants s’ils veulent un jour se faire tatouer ?

Déjà, ils vont nous tatouer eux, après pour leur corps je leur dirais de réfléchir, qu’un premier c’est important. Mais je pense que je m’en foutrais, du moment qu’on est pas sur des trucs très gros ou très visibles. Et aussi qu’ils choisissent quelqu’un de bien, de vraiment bien (ils auront le choix de ne pas le faire avec Niko s’ils veulent pas). Un vrai artiste tatoueur, qui dessine pour de vrai. Pas d’image Google ou de médiocrité dont se contentent la plupart des gens qui finissent sur Ta Tou Raté. On a tellement de choix de qualité en France.

Le mot de la fin, un message ou une anecdote à partager ?

J’ai un cœur cul de Rocky Zéro sur mon bras et les garçons adorent dire à leurs copains « Tu veux voir les fesses de ma mère ? » La honte… (et ça fonctionne en pleine sortie scolaire, communion, kermesse…)

PS : Si vous souhaitez à votre tour témoigner ou si vous avez une personne intéressée dans votre entourage, surtout n’hésitez pas, écrivez-moi ici.

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s