Wynonna Earp, bienvenue au purgatoire !

(2016, Syfy) — 1 saison, 13 épisodes — renouvelée pour une 2e saison (action, drame, fantastique)

Synopsis

Wynonna-Earp-Poster-400x607Descendante du légendaire as de la gâchette Wyatt Earp (personnage historique lié à la fusillade d’O.K. Corral qui eu lieu en 1881), l’effrontée Wynonna Earp n’a peur de rien. De retour dans sa ville natale, la bien nommée Purgatory, elle combat les démons tués par son arrière-arrière grand-père, qui reviennent hanter les vivants à cause d’une malédiction qui pèse sur sa famille depuis plusieurs générations. Grâce à des dons exceptionnels et d’improbables alliés, la jeune femme traque les créatures surnaturelles. (source : Allocine)

Mon avis

Prenez 2 mesures de Buffy, 1 bonne dose de Firefly et une pincée d’X-Files, mettez-les dans un shaker et mélangez… Vous obtiendrez un cocktail détonnant et délicieux appelé Wynonna Earp ! On y trouve une héroïne au destin unique, des démons, des cow-boys et du western, de la magie et une division secrète du gouvernement.

WynonnaEarp04

Créée par Emily Andras, qui est aussi à l’origine de Lost Girl, Wynonna Earp est bien écrit, drôle, voire jubilatoire par moment. La série ne se prend pas au sérieux et se regarde avec beaucoup de plaisir.

13051516_2073606556197309_1047271047768699629_n

La série repose sur de solides bases.
Mélanie Scofrano et son interprétation du personnage de Wynonna : elle lui donne une vraie dimension et un charisme qui fait qu’on s’y attache tout de suite. Dominique Provost-Chalkley, qui interprète Waverly, la sœur cadette de Wynonna, est tout aussi efficace.

Son univers : Wynonna Earp développe une mythologie qui s’enrichit d’épisode en épisode, tout en cohérence.

12801542_2062542893970342_7679455595656092550_n

Son écriture et son second degré évidemment. J’aime qu’il n’est plus improbable de mettre une (ou plusieurs) femme(s) dans le rôle principal et d’en faire une héroïne forte, qui n’est pas simplement là pour jouer le rôle de faire-valoir des rôles masculins. La série s’inscrit dans l’héritage de Buffy, Jessica Jones, Homeland, etc.

12987151_2069514889939809_1529428437733889895_n

Et puis il y a Doc Holliday, interprété par le talentueux et sexy (malgré la moustache !) Tim Rozon.

12994356_2069491333275498_3654312949486953568_n

Même si elle ne révolutionne pas le genre, ce western fantastique réunit tous les ingrédients et la recette d’une bonne série. Cette 1ère saison (en cours) est bien réussie et donne vraiment envie de voir la suite.

Dolls : Don’t blow this job.

Wynonna : I never blow jobs without a please first.

WynonnaEarp06

Petit aperçu de la saison 1 :

Publicités

3 réflexions sur “Wynonna Earp, bienvenue au purgatoire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s