Derrière le dermographe de Virginie B

Aujourd’hui, C’est Virginie B qui a gentiment accepté de répondre à mes questions.

Quel métier rêvais-tu de faire lorsque tu étais enfant ?

Dentiste… et bah oui… mais ça m’est très vite passé, je vous rassure, pour s’orienter rapidement vers un désir très fort de dessin (dessin animé – illustration).

Quand j’y repense : dentiste + illustrateur = tatoueur non ? Vous voyez le lien ? Ahah !

Quel est ton premier souvenir de tatouage ?

Celui-ci remonte à longtemps. Jeune, j’observais du coin de l’oeil les bras de mes oncles et leurs bousilles faites à l’armée pendant leur service militaire (des nanas à poils, des initiales et autres motifs « classiques »).

Je trouvais ça plutôt vilain à cette époque car pas très bien réalisé (forcément), mais fascinant en même temps de marquer sa peau de cette façon.

Qu’est ce qui t’inspire le plus dans la vie ?

Tout peut être source d’inspiration : les personnes qui nous entourent chaque jour ou celles que nous rencontrons au fil du temps, notre environnement quotidien ou des choses plus exceptionnelles. Tout peut être inspirant à condition d’être curieux et ouvert, c’est la base pour un créatif il me semble.

Quelles sont tes influences musicales, cinématographiques, littéraires, picturales ou autres, en un mot, artistiques ?

Je suis curieuse de beaucoup de choses, donc difficile de faire une sélection mais

musicalement du Punk, du rocknroll, du hardcore… mais aussi du rocksteady, du reggae, de la soul 60’s.

Coté images : les artistes issus de la Pop surréaliste ou Lowbrow Art comme Mark Ryden, Camille Rose Garcia ou Victor Castillo par exemple.

Je ne me lasse pas non plus des dessins animés. J’ai été biberonnée aux Disney et je continue à entretenir cette attirance pour l’art animé en essayant de regarder un maximum de choses.

D’ailleurs, pour les amateurs, je conseille vivement les expositions du Musée des arts ludiques à Paris, toujours des pures merveilles de scénographie, contenus artistiques, œuvres originales, qui ne sont pourtant jamais montrés dans les musée dits traditionnels…

Pour finir, je dirais que je suis une passionnée d’images, c’est une addiction. J’ai des tas de livres avec plein d’images dedans, bien sûr ! Mon ordi est rempli de visuels glânés sur internet et je continue à en piocher chaque jour, issus de tous les domaines pouvant susciter un intérêt visuel et créatif : photographie, graphisme, mode, BD, architecture, déco intérieure, histoire de l’art ou pop culture en général.

Peux-tu me parler de tes propres tatouages ? Que représentent-ils ? Quelle est leur histoire ?

Mes tattoos sont simplement le reflet de mes goûts et attirances pour le travail des artistes qui les ont réalisés. Je ne cherche pas de symbolisme particulier et ne fais pas de référence à ma vie ou à mon histoire perso ou alors pas consciemment. C’est juste « pour l’amour de l’art ».

Quels artistes t’ont tatouée et pourquoi ?

J’ai été tatouée par Yann Black, Topsi Turby, Benjo San, Le Nad, ainsi que Rocky Zero et Noka dernièrement. Ma collection n’est pas encore immense, je prends mon temps…

Et pourquoi ces artistes ? Pour leur style, leur patte, leur vision de tel ou tel sujet/thème, tout simplement.

As-tu d’autres projets en tête ?

J’aime aussi beaucoup quelques tatoueurs allemands Jukan/Tony Adler, Elschiwino ou encore Anki Michler… Je suis leur travail et pourquoi pas un jour, profiter d’un voyage pour se faire tatouer par l’un d’eux.

Le tatouage se démocratise, les regards changent, comment va évoluer le tatouage selon toi ?

Je ne sais pas, qui vivra, verra.

Je ne me pose pas trop de questions là-dessus. J’aimerais juste découvrir encore plus de tatoueurs au style bien défini, avec une vision artistique, des techniques bien à eux et que les gens soient plus séduits par ces artistes-là que par un signe de l’infini par exemple…

Une actu à partager ?

Certainement de nouveaux projets à venir au sein de mon salon La Brûlerie (ouvert avec Benjo San il y a un an et demi) et un peu plus de guests/conventions je pense. Stay Tuned !

Un petit dessin pour le blog, ses lecteurs et ses lectrices ?

dessin_carnet_virginieb

 

Où la trouver ?

La Brûlerie
1 rue Francisque Sarcey
Nanterre
virginiebtattoo@gmail.com
Facebook & Instagram & Site

 

Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

3 réflexions sur “Derrière le dermographe de Virginie B

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s