Le son du jour : Lilly Wood & The Prick

12004936_10153760294414388_1605310213762177474_n

© Pierre & Gilles

Je suis et apprécie Lilly Wood & The Prick depuis leur premier album « Invincible friends » (2010) que j’ai écouté en boucle pendant longtemps. Je suis touchée par leurs textes graves, décalés avec une musique pop. J’aime beaucoup la voix de Nili, pleine de nuances.

Le duo français, composé de Nili Hadida et de Benjamin Cotto, a su se faire une place de choix depuis ses débuts. J’attendais donc avec impatience la sortie de leur dernier album « Shadows ». Ce nouvel opus a été principalement conçu à Bamako au Mali. Ces influences africaines me paraissent assez subtiles tout au long de l’album. On peut dire que c’est un mélange d’électro et de sonorités africaines, tout en restant sur les chansons mélancoliques, propres au duo.

J’aime toujours l’atmosphère mais je suis moins touchée. Est-ce dû à la musique qui est finalement assez éloignée de ce qui me plaît habituellement et dans ce cas la voix de Nili n’arrive plus à compenser cet écart? Suis-je lassée parce que forcément, après un troisième album, ce n’est plus la même découverte? On perd le désir, la surprise, l’émotion? La crise des 3 ans albums?

Il me semble que c’est surtout dû au fait que le duo s’éloigne de la folk ou de la pop, ce qui contribuait à me plaire. J’aime toujours autant la voix et les textes sombres (déprimants diront sûrement certains). Des thèmes comme la solitude, le silence et la peur de mourir sont abordés.

Je retiens particulièrement les chansons « I love you », « Box of noise » et « I know I’ll never be young again ». On note d’ailleurs la première chanson en français du groupe, « N’importe quoi », que je trouve plutôt réussie.

Avez-vous vu le clip de « I love you » ? Une vidéo haute en couleurs où j’ai particulièrement aimé l’esthétisme, le stylisme pointu et la chorégraphie.

Et le concert ?

12345627_10153912846569388_1756740627811172047_n

Photo prise sur le Facebook du groupe le lendemain du concert

J’y suis allée avec une copine mi décembre à la Cigale. L’ambiance était timide au début. On est tenté de se dire parfois « j’aurais pas choisi ces chansons pour commencer », pour chauffer un peu ce public refroidi par ce temps pluvieux. Je m’attendais également à un public plus jeune mais j’étais loin d’être la plus âgée! (oui, je me rassure comme je peux).

C’est toujours un plaisir d’entendre les anciennes chansons, comme des vieilles copines.

La chanson « Prayer in C » était particulièrement chouette car commencée en version originale et donc acoustique, terminée en version remixée, plus festive, avec une pluie de paillettes sur l’éclairage rose, du plus bel effet !

En résumé, l’ambiance n’était pas dingue, j’ai connu beaucoup mieux comme public enflammé et prestation qui donne des frissons mais c’était très agréable tout de même !

Alors ? A écouter c’est certain, à aller voir en concert aussi car le duo a l’air très sympa, humble et vous fait passer un bon moment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s